La vie Communale

Etival-en-Charnie
Paroisse indépendante, elle devient hameau de la commune de Chemiré-en-Charnie en 1809.
Cette contrée faite de collines rocheuses, située à la frontière du Haut Maine et du Bas Maine est couverte d'immenses forêts. Son isolement favorise probablement l’abondance des ermitages sur ce secteur. 
En 1109, Raoul V, Seigneur de Sainte Suzanne, Vicomte de Beaumont, choisit cet endroit pour y édifier une abbaye. Elle sera occupée par une communauté de femmes, des bénédictines,  jusqu'en 1792.
Ce sera le début de l'écriture d'une longue page d'histoire locale que nous vous invitons à venir découvrir pour l'intérêt qu'elle présente mais aussi pour sa faune, sa flore et ses monuments.
 
Forêt de la petite charnie
Boisée essentiellement de feuillus et de résineux, elle couvre une superficie de  716 hectares repartis sur plusieurs communes de la Sarthe et de la Mayenne. Elle constitue une importante réserve d'animaux sauvages.
Propriété privée  pour une grande partie de sa surface, elle est interdite d'accès.

Etang du Moulin de l'abbaye
C'est aujourd'hui une propriété privée appartenant à la fédération départementale de la pêche. Elle est accessible par la D4 (Pour en savoir plus)

Chapelle d'Etival-en-Charnie
A lire : "L'abbaye d'Etival-en-Charnie" 1109-2009, un site, une histoire, par Philippe Grégoire.isbn 978291790039
 
Monument de la résistance
Ce monument en pierre, situé à Etival-en-Charnie, rappelle l'existence du maquis de la Charnie entre 1940 et 1944. Ce maquis était le siège d'un réseau placé sous les ordres du colonel anglais Hudson. Le 20 juin, il est cerné par un régiment allemand. Claude HILLERET, fils de l'inspecteur d'académie de la Sarthe et Francisque-Eugène BEC, soldat anglais parachuté meurent au combat. De leur côté, les troupes allemandes perdent 9 hommes.
Pour honorer la mémoire de ces deux résistants, une plaque commémorative rappelant leur identité a été placée en 2014 sur le monument aux morts de la place Saint-Gilles.
 

Actualités